Scrabble et cinéma
Franais English
MEILLEUR ESPOIR FÉMININ
MEILLEUR ESPOIR FÉMININ
2000 - réalisé par Gérard Jugnot (France)
avec : Gérard Jugnot, Bérénice Bejo, Antoine Duléry, Sabine Haudepin ...
L'HISTOIRE : Un coiffeur breton se consume d'angoisse en compagnie des autres commerçants de son quartier, attendant sa grande fille partie à Paris tourner son premier film.
LE SCRABBLE : On voit plusieurs parties de Scrabble entre les vieux dans l'appartement au-dessus de la librairie. Avec autour du scrabblier le mari (Xavier Saint-Macary), l'amant (Gérard Jugnot) et l'épouse infidèle (Chantal Lauby) et une controverse Larousse au sujet du mot LOLITA (qui est d'ailleurs présent dans l'Officiel Du Scrabble depuis 1999).
SCÈNE 1 à 0h11'




















Yvon regarde son chevalet : K.W.Q.X.H.R.R.

Yvon : Je pourrais faire KIWI mais j'ai pas de I. (soupire) Oh j'ai rien, je préfère changer, je passe.
Yvon (à Françoise) : Tiens, donne-moi une capote.
Michel : LOLITA, mot compte triple, ça fait 21.
Yvon : Quoi, LOLITA ? C'est un nom propre.
Loïck : C'est passé dans le langage courant.
Françoise : Moi je crois qu'Yvon a raison, hein.
Michel : Mais enfin, on dit ... je sais pas ... on dit : Laetitia, c'est une petite lolita.
Yvon : Qui dit ça ?
Michel : Personne, c'est un exemple.
Yvon : C'est un enfoiré, oui !
Michel : C'est pas vrai, on peut rien te dire ! Ta fille, dès qu'on y touche ...
Yvon : Qui ça, "qu'on" ?
Michel : Je comprends pas.
Yvon : Moi je me comprends. Et le "qu'on", il y touche pas, OK ?

Il se lève et se dirige vers l'escalier.

Yvon (à Loïck) : Ils sont où tes dicos ?
Loïck : À côté des stylos.
Michel : Je sais pas ce que je lui ai fait ... À mon avis c'est pas le moment de lui parler.
Loïck : Ah non, c'est salaud, on a promis à la petite. Je m'en occupe, il suffit d'un peu de tact.
Yvon (en bas) : Ils sont où tes stylos ?
Loïck (crie) : À côté des dicos.
Françoise : Si ça se trouve, il le prendra bien.
Michel : Alors là, tu le connais mal.
Loïck : Oh si, elle le connaît.
Yvon (de retour) : J'avais raison, ça y est pas dans le Larousse. Refusé.
Michel : Bon, alors LI, 4 points.
Loïck : PALE, mot compte double. "Elle était pâle et pourtant rose, petite avec de longs cheveux, elle disait toujours Je n'ose, et ne disait jamais Je veux."
Yvon : OK, 12 points.
Loïck : Victor Hugo. Il a écrit ce poème pour sa fille Léopoldine.
Yvon : Ouais. Moi c'est pas avec mon K et mon Q que je vais pouvoir écrire quelque chose.
Loïck (d'un air innocent) : Quand on pense qu'elle est morte noyée. Je suis sûr qu'il aurait préféré qu'elle fasse du cinéma.
Michel : Tu m'étonnes, on aurait dit à Hugo, tu préfères quoi, que ta fille elle fasse du cinéma ou qu'elle se noie ? A mon avis, il aurait préféré qu'elle fasse du cinéma.
Yvon : Ou qu'elle ait une bouée. De toute façon, à l'époque de Hugo, y'avait pas de cinéma.
Loïck : Non mais y'avait de l'eau. Toi tu préférerais quoi, par exemple ? Que ta fille elle se noie, ou qu'elle fasse du cinéma ?
Yvon : C'est complètement con comme question !
Loïck : Dis quand même !
Yvon : Ben ... qu'elle fasse du cinéma.
Loïck : T'es sûr, hein ? Tu préfères qu'elle fasse du cinéma.
Yvon : Ben oui.
Loïck : Tant mieux, parce qu'on avait peur que tu le prennes mal.
Yvon : Que je prenne mal quoi ?
Loïck : Ben, que ta fille fasse du cinéma !

Yvon les regarde, interloqué.

Yvon : Quoi ?
Loïck : Elle ose pas te le dire, mais ...
Françoise : Laetitia a été prise dans un film.
Michel : Le rôle principal.
Yvon : Ma fille ? Ma fille veut faire du cinéma ?
Loïck : Elle veut pas. Elle va !
Yvon : Alors tout ça, ça m'étonnerait !

Il se lève et descend l'escalier.

Yvon : Et vous étiez au courant ? Bravo ! C'est beau ! C'est bien, les amis.
Françoise : Ben pour le tact, tu repasseras !

NOTRE COMMENTAIRE :

8 ans plus tard, dans Enfin Veuve, Claire Nadeau regrettera elle aussi de ne jamais avoir de I pour poser KIWI !
SCÈNE 2 à 0h50'








Yvon : Je comprends pas pourquoi ce con de Vanderbouwe veut pas me céder son arrière-boutique, il en fait rien.
Michel : C'est à toi.
Yvon : Une minute ! Laetitia pourrait faire son coin épilation dedans, tu comprends ?
Françoise : Tu crois pas que c'est plutôt à ta fille de s'occuper de ça ?
Yvon : Tu crois qu'elle a le temps ? Elle est bloquée à Paris jusqu'à la sortie du film. Ils ont besoin d'elle, paraît-il. Vivement que ce soit fini, cette histoire. Il faut que je règle les choses avant qu'elle revienne.
Loïck : Elle aura peut-être plus envie de ...
Yvon : De faire l'épilation ? Ca ça m'étonnerait, c'est ce qui rapporte le plus.

Il regarde son chevalet.

Yvon : Ah ben tiens, POIL, mot compte triple.
Loïck : Tu remontes !
Michel : ... 7, 8, trois fois 8, 24.
SCÈNE 3 à 1h22'










Yvon : LE, 2 points.
Michel : Quoi, LE ? Ca veut rien dire, LE !
Yvon : Quoi, ça veut rien dire ? Et LE bigoudi ? LE peigne ? LE shampooing colorant ? LE brushing ? LE chignon ?
Michel : OK, OK, ça va, t'énerve pas.
Françoise : Tu t'installerais où ?
Yvon : Issoudun. Une affaire à reprendre.
Françoise : Issoudun ? Mais c'est à perpète, ça !
Michel : T'as raison, Issoudun, c'est vallonné, c'est beau, c'est gai.
Françoise : Et si un jour ta fille a envie de ...
Yvon : Quelle fille ?
Françoise : Arrête, Yvon ! Je te dis simplement que si un jour elle demande à te voir ...
Yvon : Elle demandera pas. Kader, on t'attend je te signale, c'est à toi.
Kader : Ouais. SILURE, mot compte triple, 21.
Yvon : Je voudrais pas te vexer, Kader, mais "une cilure", ça s'écrit avec un C.
Kader : Non c'est ... avec un S. Et puis c'est pas une silure, c'est un silure.
Yvon : Un silure ? Non mais tu plaisantes ! J'ai pêché ma première silure, t'étais pas encore né.
Kader : Votre premier silure.
Yvon : Qu'est-ce t'en sais ? T'étais là pour voir si c'était un mâle ou une femelle ?
Yvon (à tous) : Bon, je suis nase, je vous laisse.
Merci MERCI
... à Simon Jablonka pour nous avoir signalé ce film !
... à Pierre Guillemot pour avoir apporté de précieuses indications !
 


Accueil - Barème - Contact - Liens - English version